"On remet un monstre dans la nature.

C'est la meurtrière de ma fille. Elle est complice de sa mort

mais aussi de celles d'autres enfants. " a réagi à chaud

Jean-Denis Lejeune, le papa de Julie.  

"On a toujours focalisé sur Marc Dutroux

mais cette femme est un monstre.

N'oubliez pas qu'elle a eu trois mois pour sauver

les petites alors que Marc Dutroux était en prison.

Elle aurait pu donner une chance aux petites mais non....

Et elle, on lui en donnerait une ?"

"C'est indécent, je suis étonné, je suis surpris (..)

Je ne m'attendais pas à ça. Je me pose beaucoup de questions.

Des questions sur la justice, des questions sur notre système judiciaire.

Comment se fait-il que ce genre d'individus bénéficie

de remises de peine ?"

A la question que ferez-vous si elle est libérée ?

Le papa de Julie n'y a pas été par quatre chemins:

"Je ne le sens pas du tout vous savez.

C'est la meurtrière de ma fille. Non, je ne le sens pas bien."

D'après Jean-Denis Lejeune, les conditions qui seraient

imposées à Michelle Martin pour sa libération seraient,

entre autres,

l'interdiction de se rendre à Grâce-Hollogne, à Hasselt et à la Côte,

régions d'origine des familles des victimes,

ainsi que de s'adresser à la presse.

"La page ne sera jamais tournée. Ma fille est toujours présente près de moi" 

 

 

 Julie et Mélissa

 

 

 Sabine et Laetitia